Je ne veux désormais que collectionner les moments de bonheur (Stendhal)